Exposition musée de Guéthary

6 juillet 2020

Le Musée de Guéthary ouvre la saison 2020 avec l’exposition de Nicolas Vial et de son invité  Octave de Gaulle. « Dessinateur de presse, illustrateur, peintre de la Marine, surdoué de la plume et du pinceau, selon Laurence Haloche du Figaro Magazine, Nicolas Vial réalise des œuvres singulières, savant mélange d’un réalisme cruel et d’une imagination baroque, voire fantastique »

Les œuvres créées pour cette exposition reprennent des thèmes de prédilection de Nicolas Vial dont l’océan et l’écologie. Cette peinture inédite dans laquelle la gestuelle s’est libérée nous livre un message fort sur l’état de la planète. … On y retrouve la puissance du trait et la matière qu’Harry Bellet du journal Le Monde décrit ainsi « …la matière, étendue, grattée, étendue à nouveau, crée une stratification réjouissante sans jamais s’empâter »

 Ne vous attendez pas à voir un océan de calme et de volupté ! La mer sous son pinceau devient le théâtre d’un monde impitoyable. Elle offre la grandeur du drame antique. Tout l’art de Nicolas Vial, c’est de jouer toujours entre deux registres : la poésie et le cri.

Et, pour reprendre notre récente actualité, vous pourrez découvrir également un florilège des 70 dessins réalisés pour illustrer la chronique d’Eric Fottorino « Journal du Covid19 » sur le site du 1 « entre petites choses minuscules attrapées au vol et impressions universelles ».

Une façon très pertinente pour ce duo de choc de nous tendre la main en cette période si particulière que nous venons de traverser.

https://nicolasvial.com/

Octave de Gaulle

Le Musée de Guéthary ouvre ses portes au jeune designer Octave de Gaulle. Diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure de Création Industrielle de Paris, son projet de fin d’études pose déjà les bases de son travail sur le design de produits pour l’espace. Le développement du spatial exige la création d’objets et d’environnements spécifiques. Octave de Gaulle développe une expertise unique de l’apesanteur.

Les œuvres qu’il a créées pour cette exposition sont des objets et artefacts qui célèbrent la chute des corps, comme des reliques passées ou futures d’une civilisation qui aurait trouvé dans l’attraction terrestre une forme de spiritualité. Quelque part entre des objets de culte et des outils aux fonctions mystérieuses, ces formes lui permettent d’exprimer sa fascination pour le phénomène de la pesanteur alors qu’il s’efforce de créer des objets destinés à l’impesanteur. Miroirs de sa pratique de designer spatial, ces œuvres lui permettent d’interroger les phénomènes au centre de son travail : la chute, la verticale, le poids, l’inertie… Autant de gardiens de l’ordre des choses sur Terre qui nous manquent cruellement dans l’Espace.

www.Octave-De-Gaulle-Distiller

Article sur l’exposition du quotidien le Monde