Le moustique tigre

18 septembre 2020

Le moustique tigre, espèce particulièrement agressive envers l’homme pendant la journée et potentiellement vectrice de maladies, réapparait dans nos villes. Pour limiter au maximum les risques d’infection et les nuisances occasionnées par ce moustique, il est essentiel de lutter contre sa prolifération.

Dans ce cadre, la mobilisation de la population est primordiale. Chacun, en modifiant son comportement et en adoptant des gestes simples, peut participer à cette lutte.

Reconnaitre et signaler le moustique tigre

Le moustique Aedes albopictus est un moustique d’origine tropicale, également appelé moustique tigre en raison des zébrures qui parcourent son corps et ses pattes. Il est de petite taille (environ 5mm) et pique en journée.

Un questionnaire vous permettra notamment de vérifier rapidement s’il s’agit bien d’un moustique tigre. Rendez-vous sur le site signalement-moustique.anses.fr

Comment lutter contre le moustique tigre ?

Les insecticides ne suffisent pas à éliminer cet insecte et leur usage systématique peut s’avérer inefficace et toxique.

Or, ces moustiques ont besoin d’eau douce stagnante pour se reproduire et de végétation pour se reposer. Il faut donc avant tout limiter les lieux de ponte et de repos.

Chacun peut agir à son niveau avec des gestes simples et peu contraignants  :

    • videz régulièrement, remplissez de sable ou supprimez les soucoupes sous les pots de fleurs/vases
    • retournez ou abritez de la pluie les seaux, le matériel de jardin et autres récipients ;
    • couvrez les bacs de récupération d’eau à l’aide d’un filet moustiquaire ou de tissu ;
    • entretenez vos écoulements de gouttière et votre jardin.